HISTORIQUE

En 2010, préoccupée par le manque de soins palliatifs en français dans la région de l’Est de l’Ontario et conscientisée à l’importance de soins de fin de vie de qualité et plus humains, Louise Beaupré, aujourd’hui directrice générale du CMC, entreprend les démarches pour mettre sur pied un centre de soins palliatif dans la région de Prescott Russell.

Le Centre Marysabel Center veut perpétuer la mémoire d’Yvan, Martine et Isabelle, des personnes qui sont chères pour Mme Beaupré.

Celle-ci a voulu mettre sur pied un centre de soins palliatifs dans sa région après le décès de son frère Yvan, qu’elle a accompagné durant ses derniers moments de vie. C’est lors de cette période qu’elle a fait la paix avec le décès de deux de ses filles, toutes deux décédées en bas âge, Isabelle emportée par un accident et Martine après une chirurgie cervicale.

En partageant sa vision du projet, elle mobilise plusieurs chefs de file de la communauté, sensibilisés à l’humanisation des soins de fin de vie. Très rapidement, les démarches pour fonder l’organisme ont été entreprises et le premier conseil d’administration du CMC a été mis en place.

En 2013, l’organisme procède à une étude de faisabilité effectuée par les consultants Éthel Côté et Gervais Morissette grâce à l’octroi d’une subvention de la Fondation Trillium de l’Ontario.

Cette étude démontre clairement la pertinence du projet dans la région. Les membres et la directrice cumulent les démarches pour faire connaître le projet, trouver des partenaires financiers et lancer des campagnes de financement. Les membres visitent aussi des terrains pour accueillir le futur centre de soins. Les efforts se poursuivent pour récolter l’appui financier de la communauté et pour trouver des bénévoles. Veuillez consulter la section Faire un don pour appuyer notre projet ou communiquer avec la directrice générale, Louise Beaupré pour proposer une activité de collecte de fonds.

 

OBJECTIFS

  • Offrir des soins palliatifs destinés aux patients atteints d’une maladie pouvant compromettre leur survie et ainsi les soulager de la maladie et de leur incapacité. Quel que soit le diagnostic posé ou le pronostic, tout en respectant les droits de la personne, les soins seront fournis aux bénéficiaires qui ont des attentes ou des besoins non comblés et qui sont prêts à accepter les soins.
  • Offrir des soins palliatifs prodigués de façon optimale par une équipe interdisciplinaire constituée d’intervenants possédant les connaissances et les compétences reliées à tous les aspects du processus de soins propre à leurs champs de pratique.
  • Offrir des services médicaux donnés par des infirmiers et des professionnels qui s’inscrivent dans la continuité des soins, le respect de l’intégrité de la personne, de ses choix, de ses valeurs et de son cheminement. Les soins sont prodigués dans le but de procurer le plus de confort possible et non en vue d’atteindre une éventuelle guérison.
  • Viser à soulager la souffrance, à améliorer la qualité de vie, assurer le bien-être des personnes en phase terminale et les accompagner vers le décès.
  • Aider les patients et leurs répondants à faire face aux problèmes physiques, psychologiques, sociaux, spirituels et pratiques de la maladie, ainsi qu’aux attentes, besoins, espoirs et craintes qui y sont associés; à se préparer; à accomplir les tâches de fin de vie définies par le patient et à affronter l’étape de la mort; à surmonter les pertes et la peine pendant la maladie et le deuil.
  • Fournir des services de consultation et offrir du support et un temps de répit aux familles ou aux répondants des bénéficiaires. Le CMC améliorera la qualité de vie des personnes vivant avec une maladie mortelle en leur donnant accès à une évaluation, des soins de soutien physique et émotionnel.